érable automnal 

Quelques feuilles affolées

En spirale tournoient

Se meurt doucement l’été

En cette fin de mois

 

Au milieu du jardin

Seule elle s’abandonne

Admirant les dessins

D’une ébauche d’automne

 

Fraîcheur d’un crépuscule

Légers frissons de peau

Passe une libellule

Lui effleurant le dos

 

Edith Urbaniak

jardin

 

rêveries

Bon week-end à toutes et tous.