l'ange de la nuit (6)

l'ange de la nuit

Je m’étais égarée une nuit dans le brouillard

Quand j’ai croisé un ange qui avait ton regard

Alors très lentement il déploya ses ailes

M’emmena avec lui vers un lieu irréel

J’étais dans un endroit incroyable et magique

Que la moindre des choses paraissait féerique

Une mélodie bizarre venue on ne sait d’où

Emplissait les ténèbres pour s’immiscer en nous

De vagues formes blanches dansaient sous les étoiles

Elles semblaient en transe en agitant leurs voiles

Perdue je te cherchais les yeux illuminés

Je savais que mes pas vers toi me mèneraient

Soudain tu apparus toi prince vêtu de sombre

Ton teint couleur de lune tes yeux en perles d’ombre

Sur mes lèvres tu posas le plus doux des baisers

Dans le coffre de mon cœur tu y laissas ta clé

 

Edith Urbaniak

 

l'ange de la nuit (3)

l'ange de la nuit (5)