30 janvier 2015

Porte à porte

Un matin s'est ouverte la porte de ma vie Elle semblait bien grande lorsque je l'ai franchie Vinrent de nouvelles portes qui s'offrirent à moi Celles de l'adolescence puis des premiers émois Quelques-unes très belles étaient pleines d'espoir D'autres si impressionnantes que je n'osais les voir Certaines restaient closes à tous les sentiments Là je dus frapper fort sur les immenses battants J'en poussais tout un tas qui furent pleine d'amour D'amitié d'allégresse de délires et d'humour Mais en bloquais certaines…... [Lire la suite]
Posté par oasis62 à 06:17 - Commentaires [25] - Permalien [#]

20 janvier 2015

Sans attache...

   Tu t’attaches Te détache Ça le fâche   Tu étonnes Abandonne Téléphone   Sans promesse De tendresse Tu transgresses   Puis t’enfuis Dans la nuit De l’oubli   Edith Urbaniak  Excellente semaine à toutes et tous.
Posté par oasis62 à 06:11 - Commentaires [14] - Permalien [#]
16 janvier 2015

La complainte du vent

Sombre le jour dans l’entonnoir Crépuscule se vêt de noir Le nez collé à la fenêtre Dans la chaleur et un mal-être J’écoute s’exprimer le vent En une complainte des absents Quand s’exposent sur baie vitrée Des reflets en dessins blessés   Edith Urbaniak Excellent week-end à toutes et tous.
Posté par oasis62 à 05:38 - Commentaires [22] - Permalien [#]
08 janvier 2015

Mots à maux pour Charlie et ses amis...

  Le ciel est  gris Charlie A toi à tes amis Des fous ont pris vos vies On en est tous meurtris Vos mots humoristiques Vos dessins satiriques De crayon en stylo Posaient des mots sur maux Depuis le 7 janvier Beaucoup sont rassemblés En élan d’humanisme Contre le terrorisme Pour crier haut et fort Que presse vivra encore Et que sa liberté N’en est que renforcée   Edith Urbaniak
Posté par oasis62 à 09:34 - Commentaires [17] - Permalien [#]
05 janvier 2015

Les deux tours

Une ombre plane Au-dessus des tours Lorsque se damne L’aube sur le jour Tel spectre géant Dans ciel figé Nuage attend Sous chant des clochers Couples de pies jacassent Dans le saule pleureur Très doucement s’efface Le voile de la peur Mortelle l’ambiance Au cœur de l’hiver Sur chemin d’errance De mon regard vert   Edith Urbaniak Très belle semaine à toute et tous.
Posté par oasis62 à 05:33 - Commentaires [17] - Permalien [#]